Idées reçues (partie 1)


Mythe #1 : Les muscles inutilisés se transforment en graisse

Le tissu musculaire contient des cellules musculaires. Le tissu graisseux contient des cellules graisseuses. L'un ne peut pas se "transformer" en l'autre !

Mythe #2 : Le sport à jeun, c'est mieux

Même s'il est vrai qu'à jeun, le corps aura plus vite tendance à brûler des graisses pour combler son besoin en énergie, il y a également un revers à la médaille : à cause de la fatigue (et de l'insuffisance en énergie), l'éfficacité de l'entraînement risque d'en pâtir beaucoup. Donc si vous cherchez à améliorer vos performances, je vous conseille de manger avant de faire du sport !

Mythe #3 : L'étirement avant l'entraînement prévient les blessures

Lorsqu'on étire un muscle, que ce soit de façon statique ou dynamique, on vient étirer les tissus et donc fragiliser les articulations. Si après ça on fait des exercices explosifs, c'est justement ce manque de stabilité créé qui augmente le risque de se blesser !

Mythe #4 : Il est possible de cibler des parties du corps

Malheureusement non. Il est impossible de choisir précisément où on perdra du poids, ni où on en prendra. Chaque personne est différente, à vous d'apprendre à détecter les zones que votre corps privilégie !

Mythe #5 : Le cardio est bon pour brûler des graisses

En faisant du cardio, on brûle des calories. Certes. Mais si vous ne créez pas de déficit calorique avec votre alimentation, vous ne perdrez pas de poids/graisse. Au contraire : si vos seules séances de sport sont de type cardio et que votre diète n'est pas correctement adaptée, votre corps brûlera peut-être même des tissus musculaires ! Le résultat ? Vous ralentissez votre métabolisme et courez le risque que votre densité osseuse diminue, ce qui vous rendra plus faible... Conseil du coach : ne négligez pas votre masse musculaire !

Mythe #6 : Les muscles sont plus lourds que la graisse

Ça me rappelle une vieille blague : qu'est-ce qui est plus lourd, 1kg de plomb ou 1kg de plumes ? C'est pareil ici. 1kg de muscles pèsera autant qu'1kg de graisse : 1kg.

Par contre, les muscles sont plus "denses" que la graisse ! C'est la raison pour laquelle on peut parfois peser plus sur la balance, tout en ayant la taille plus fine. Il est important de viser une bonne masse musculaire !

Mythe #7 : La balance aide à suivre les progrès

C'est une suite logique à ce qu'on vient de dire. La balance classique ne donne qu'un seul paramètre : le poids. Mais le poids ne dit rien sur la composition corporelle. Certains athlètes ont un IMC (indice de masse corporelle, prend en compte la taille et le poids) de plus de 30. Vu le chiffre, on parle d'obésité. Ils sont cependant loin d'être en mauvaise santé : une bonne masse musculaire (et un faible taux de graisse) permettent d'avoir un bon métabolisme. Visez donc toujours l'équilibre entre le taux de graisse et la masse musculaire !

Mythe #8 : Les femmes prennent du volume (trop de muscles) en faisant de la musculation

"Je ne touche pas aux poids car je ne veux pas avoir des gros bras !"

En théorie c'est possible, mais il faut pour cela suivre un entraînement intense avec une diète extrêmement rigoureuse. Si vous ne comptez pas passer des dizaines d'heures en salle de sport chaque semaine, n'ayez crainte !

La musculation permet de raffermir le corps et de renforcer les os, ce qui améliorera votre résistance à l'ostéoporose ! Sachant que l'ostéoporose touche 30% des femmes de 50 ans et 50% des femmes de 60 ans... Mesdames, n'ayez pas peur de soulever de la fonte !